Evans Paul et Martelly envisagent un report de l'élection de dimanche

Posted by hougansydney.com on Thursday, January 21, 2016 Under: Crise Politique







Haïti pourrait reporter une élection présidentielle de ruissellement si l'opposition engage à prendre part à une date ultérieure, le Premier ministre Paul Evans a déclaré mercredi, ajoutant que le vote de 24 Janvier vote irait de l'avant si il n'y avait pas d'accord pour mettre fin à l'impasse politique.

La nation des Caraïbes a été secouée par des manifestations cette semaine après que le candidat de l'opposition Jude Célestin a promis de boycotter le vote sur la fraude présumée dans le premier tour. Le ruissellement a déjà été reportée à deux reprises au cours d'une enquête sur les allégations.

"Nous sommes au milieu d'une série de négociations", a déclaré Paul Reuters. "Le président [Michel] Martelly et moi avons parlé à propos de la possibilité d'envisager un report de l'élection de dimanche."

Élections et transferts de pouvoir en Haïti ont longtemps été en proie à l'instabilité. La nation d'environ 10 millions de personnes a eu du mal à construire une démocratie stable depuis le renversement de la dictature de Duvalier en 1986 et qui a suivi à des coups d'Etat militaires et la fraude électorale.

En vertu de la Constitution, un nouveau président devrait être en place d'ici le 7 Février, mais de cinq ans le mandat de Martelly se termine en mai, laissant potentiellement des marges de flexibilité autour des dates.

En discussion est une possible élection en Mars, mais les deux parties diffèrent si Martelly devrait rester en poste jusqu'à ce qu'un nouveau président prête serment.

Les partis d'opposition ont fait pression pour un gouvernement intérimaire à être mis en place. Ils veulent que Martelly quitte ses fonctions par le délai constitutionnel.

Martelly a maintes fois opposée à l'idée d'un gouvernement intérimaire, un mouvement dit-il pourrait plonger le pays dans l'incertitude politique profonde.

Paul dit tout retard devrait être assorti avec un engagement de Célestin à participer à un second tour à une date ultérieure.

"Président Martelly et moi sont ouverts à envisager une telle possibilité. Mais il ne serait pas responsable de reporter sine die les élections, espérant vaguement que M. Célestin serait d'accord un jour à changer de position," at-il dit.

Paul a dit que pour l'instant l'élection a été fixée au dimanche.

In : Crise Politique 



a
eXTReMe Tracker