Related image

Le Canada a congédié une douzaine de membres du personnel à son ambassade d'Haïti et sonde les autres dans le cadre d'une enquête interne sur la fraude qui a entraîné des pertes gouvernementales estimées à 1,7 million de dollars, a annoncé mardi un responsable.

Jocelyn Sweet est la porte-parole de Global Affairs Canada, une agence gouvernementale qui dirige l'aide humanitaire et gère les affaires diplomatiques et consulaires. Elle a indiqué que les sondages qui ont commencé en 2015 ont révélé que les employés recrutés localement à l'ambassade de Port-au-Prince ont mis en place «divers programmes de fraude» depuis 2004 qui ont gonflé les factures et ont entraîné le vol de biens, entre autres choses.

Le programme d'aide internationale du Canada en Haïti et sa réponse humanitaire à la destruction de l'ouragan Matthew n'ont pas été touchés, a t-elle souligné.

En attendant, une enquête administrative est en cours pour examiner le comportement des employés canadiens à l'ambassade d'Haïti.

Aucune accusation criminelle n'a été déposée à ce jour.

Sweet a déclaré que les conclusions d'Haïti ont lancé des audits dans d'autres endroits «à haut risque de fraude» pour déterminer si des inconvénients semblables pourraient avoir lieu dans n'importe quel des autres ambassades du pays à l'étranger. Des évaluations des risques ont permis d'identifier les missions canadiennes en Russie, au Nigeria, au Kenya, en Inde et en Algérie qui «pourraient être exposées aux mêmes facteurs de risque qui se manifestent en Haïti», a-t-elle déclaré.