Des milliers d'étudiants au Cap-Haïtien protestent contre la reprise de l'armée car le gouvernement ne peut même pas payer les enseignants

Posted by hougansydney.com on Wednesday, November 15, 2017 Under: Securité
Image may contain: one or more people, crowd and outdoor

Des milliers d'élèves des écoles publiques sont descendus dans les rues de Cap Haïtien plus tôt aujourd'hui et ont bloqué l'entrée de la deuxième plus grande ville du pays, pour protester contre l'annonce récente du président Jovenel Moise de lancer la réforme de l'armée destituée dans la ville historique, le 18 novembre, 
à l'occasion du 214e anniversaire des batailles de Vertières; la dernière bataille qui a abouti à l'indépendance d'Haïti et s'est déroulée au Cap Haïtien.

Les étudiants exigeaient que le gouvernement paie les enseignants qui ont cessé de travailler pendant des semaines parce qu'ils n'avaient pas reçu un sou du ministre de l'Éducation pour des mois de travail.

"Le gouvernement de Jovenel Moise ne peut même pas se permettre de payer les enseignants des écoles publiques, mais il veut remobiliser une armée." a crié un des manifestants en colère, l'un des nombreux qui promet de paralyser la ville dans les semaines à venir.

Plus tôt cette année, le président haïtien Jovenel Moise a présenté des plans pour relancer l'armée défunt des 22 dernières années, pour combler le vide de sécurité prévu après le départ des troupes de la mission de maintien de la paix des Nations Unies, déployées dans le pays depuis 13 ans, depuis octobre dernier.



S'il est facile de trouver des citoyens qui soutiennent fortement la reconstitution d'une armée haïtienne, en particulier les jeunes sans emploi, cette idée inquiète ceux qui se souviennent très bien des temps assombris par les coups d'État militaires et l'oppression.

In : Securité 



   A LIRE AUSSI 

a
eXTReMe Tracker