Des migrants haïtiens laissant le Brésil, noyés dans un lac au Nicaragua

Posted by hougansydney.com on Thursday, August 4, 2016 Under: Migration
Image may contain: ocean, beach, sky, one or more people, outdoor and nature


A 9h30 mercredi, la police nationale du Nicaragua dit avoir trouvé deux cadavres masculins dans l'embouchure de Sapoa, commune du département Cardenas Rivas, l'institution a signalé, portant le total à dix migrants sans papiers qui se sont noyés dans les eaux du Grand lac du Nicaragua ou Cocibolca.


Entre dimanche soir et lundi toute la journée quatre cadavres ont été découverts, et trois autres mardi matin à l'embouchure de la rivière. Sept corps sont mâle et une femelle. La femme, selon les détails d'un communiqué de presse de l'institution, était enceinte.

Un rapport préliminaire de la police indique que les victimes pourraient périr en traversant la rivière Sapoa, à la pointe sud du Nicaragua, puis ont été balayés par les vagues du Grand lac du Nicaragua qui, par leur nature, peuvent être aussi violents que ceux d'une mer.

Le rapport médico-légal a déterminé que la cause des décès était "asphyxie par noyade."

La note de la police ajoute que «leurs caractéristiques physiques et leur vêtements sont présumés aux peuples africains qui tentent de rejoindre les Etats-Unis".  Parce que ces nouvelles ont transcendé au niveau régional, des citoyens d'Haïti disent cependant que les victimes sont leurs compatriotes et ont même donner leurs noms.  

En outre, le président du Panama, Juan Carlos Varela a déclaré mardi lors d'une cérémonie publique dans laquelle il a fait référence à la recherche d'une solution à l'arrivée de centaines de migrants sans papiers, que, bien que beaucoup de ces personnes sont identifiées comme étant du Congo "tout indique que beaucoup pourraient provenir d'Haïti ».


Le passage au Nicaragua est obligatoire pour les immigrés clandestins en provenance d'Amérique du Sud à la recherche de leurs "American Dream"


In : Migration 



a
eXTReMe Tracker