La Minustah incite toute personne ayant découvert un engin suspect, une arme ou des munitions à en informer la police sans délai. 

Dans une note rendue publique ce mercredi, la force de l'ONU conseille à la population de se tenir à l'écart et de s'assurer que personne ne fréquente les lieux où des armes ou engins explosifs sont repérés, ce jusqu'à l'arrivée sur place des responsables de sécurité de la PNH. 

La Minustah déconseille formellement au public de toucher ou de chercher à déplacer toute arme, munition, ou engins explosifs découverts en raison des risques de blessures et de danger potentiel pour la sécurité publique. 

Une note qui fait suite à la découverte d'une munition de mortier de 81mm obsolète et vétuste, le jeudi 15 janvier à Carrefour par une patrouille de routine de la MINUSTAH. 

Notons que cet obus a été retiré puis transportée par des techniciens spécialisés en gestion d'armes explosives du bataillon du génie brésiliens de la MINUSTAH pour être ensuite détruit sans aucun incident en suivant le protocole de destruction des engins explosifs.