Délivrer des certificats de décharges aux anciens fonctionnaires de l'Etat, serait une violation flagrante de la Constitution Haitienne

Posted by hougansydney.com on Wednesday, May 6, 2015 Under: Crise Politique
Le Premier ministre haïtien, Paul Evans, affirme que le gouvernement ne peut  être juge et partie dans cette affaire par l'octroi de la décharge à des personnalités qui ont servi sous l'administration Martelly.

Premier ministre haïtien, Paul Evans, a démenti les rumeurs d'un projet par le comité exécutif de délivrer des certificats de décharge aux anciens ministres pour qu'ils soient admissibles à candidatures dans les prochaines élections présidentielles, législatives et locales.

Interrogé sur le comportement du gouvernement dans ce dossier brûlant du processus électoral, Paul a fait valoir que l'exécutif n'a pas l'intention de céder des prérogatives non constitutionnels. Il fait valoir que le gouvernement ne peut pas être juge et partie dans cette affaire par l'octroi de la décharge à des personnalités qui ont servi sous l'administration Martelly. Cela risque de provoquer un tollé, a suggéré Paul.

Plusieurs anciens ministres et premiers ministres ont vainement cherché un certificat de décharge, le Parlement au cours des dernières années.

L'exécutif ne peut pas intervenir dans le cas de la décharge qui est une prérogative du Parlement et de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), a déclaré M. Paul.

Pour les anciens ministres, un certificat d'autorisation doit être délivré par le Parlement après le vote dans les assemblées de chambre séparée.

Le certificat d'autorisation est l'un des éléments de la demande d'un ancien comptable des fonds publics. Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) analyse les fichiers de candidats aux législatives et va bientôt publier une liste de candidats approuvés pour l'élection le 9 Août à 2015.

L'absence de décharge est la raison de nombreux problèmes d'application. Plusieurs politiciens ont appelé les conseillers électoraux à appliquer le décret électoral de manière impartiale pour assurer la crédibilité des élections.


La Constitution haïtienne ne prévoit pas de remède à ce problème, en l'absence de Parlement, ce qui est le cas en ce moment puisque le Parlement a été démantelé en raison de l'impasse politique entre Martelly et la branche législative du gouvernement.

Un certificat de décharge ne peut être délivré par ce gouvernement, ce serait une violation flagrante de la Constitution haïtienne; ces anciens fonctionnaires, tels que l'ancien Premier ministre Gary Conille, qui a déjà annoncer sa candidature à la présidence, devront attendre le prochain parlement pour recevoir un certificat de décharge pour les fonds qu'il a gérés pendant son temps en tant que chef du gouvernement d'Haïti.

Dernièrement l'ancien Premier ministre Gary Conille a été impliqué dans un scandale de corruption impliquant contrats sur l'or minier donné au beau-frère d'Hillary Clinton.

Un appel à la Cour suprême peut certainement être prévu, mais vraisemblablement la Cour suprême ne peut pas assumer le rôle du parlement et délivrer ces certificats seul, sans être en violation flagrante de la séparation des trois branches du gouvernement.

La prochaine assemblée aura à modifier la constitution afin de garantir une disposition légale en l'absence de parlement.

In : Crise Politique 



a
eXTReMe Tracker