Image may contain: text and outdoor

À l'occasion de la Journée nationale de l'agriculture et du travail du 1er mai, le président Jovenel Moïse, accompagné par le Premier ministre, le Dr Jack Guy Lafontant, le président et vice-président de l'Assemblée nationale, Youri Latortue et Cholzer Chancy, ont officiellement lancé La Caravane du changement dans la localité de Lagrange, dans la ville de Saint-Marc.

 La caravane du changement est le dernier effort du président dans la relance du secteur agricole longtemps inactif du pays. "La Caravane est un engagement envers le développement agricole en Haïti", a souligné le Président à une grande foule enthousiaste.

Au cours de la cérémonie, des représentants du gouvernement haïtien et des partenaires internationaux ont rencontré des leaders communautaires et des représentants des agriculteurs pour écouter leurs griefs et ce qu'ils attendaient de la caravane du président.

Le président Jovenel Moise a ordonné au Centre national de l'équipement (CNE) et au ministère de l'Agriculture de mobiliser toutes leurs ressources pour réhabiliter environ 65 000 ha de terres dans la région de la vallée de l'Artibonite.

Image may contain: sky and outdoor


Le point de vue du président sur la vallée de l'Artibonite est très important, étant donné qu'il s'agit de la plus grande partie de production de riz du pays, avec une production annuelle de plus de 120 000 tonnes. Le riz est le principal aliment en Haïti, et plus de 500 000 tonnes sont importées chaque année car le pays ne produit pas assez.

Le président estime qu'avec la réhabilitation des 65 000 ha, la vallée de l'Artibonite pourra produire environ 400 000 tonnes de riz, ce qui réduira considérablement la dépendance d'Haïti aux importations.

Plusieurs milliers de planteurs trouveront également du travail dans la vallée de l'Artibonite. Un pas géant qui a été applaudi par la Fédération des associations d'Irrigateurs d'Artibonite.

La caravane du changement est un élément clé de la stratégie du gouvernement pour soutenir la revitalisation des secteurs agricole et environnemental.

 Initié par le président lui-même, il s'agit d'un plan pour répondre aux dégâts causés par l'ouragan Matthew en octobre dernier; sa mise en œuvre relève de la responsabilité du gouvernement et relèvera du plan global du plan quinquennal qui nécessite même des actions plus larges couvrant «L'ensemble du territoire national.